03 octobre 2009

Miroir

hakanphotography___Be_Careful_With_My_Heart_6

Mon reflet dans son esprit embrumé. Face à mon ancien moi-même. Ça me fait mal.

Elle est là inondant la pièce de ce parfum d'envie. L'envie. Voilà des années, que je désire partager quelques heures avec le même corps que le mien, celui d'une jeune femme. Elle cache certainement les mêmes faiblesses. Cette couverture est certes délicate a enlever, mais rien n'est impossible. Je profite alors pour m'y glisser...

Sagement ? Non

Le regard a été droit et sans appel. Je plaide coupable. Coupable d'avoir succombé à ses formes. Coupable d'avoir aimé défier le regard des envieux. Ces regards qui en disent long et vous rappellent à l'ordre. Mais nous sommes seul maître à bord [Fonky Family].

Ensuite vient la parole. Ayant remise ma fameuse couverture, nous trouvâmes rapidement l'unique terrain d'entente.

Malgré le fait qu'elle est un tant soit peu dominatrice (en réalité le mot est faible), elle n'eut pas le temps de commencer la première : le toucher. Je me chargeai aisément de la faire frissonner en glissant ma main dans son dos pour finir dans sa nuque. Même ses cheveux me rappellent les miens. J'y respira un doux parfum... son excitation commença à ce moment précis.

Nos lèvres ont fait plus ample connaissance.

(...)

Arrivées chez elle, nous commençâmes l'échange dans sa douche.
Puis rapidement, nous avons trouver la chaleur de son lit.
La chaleur de sa bouche, sa langue, son cou, ses seins, l'intérieur de ses cuisses...

(...)

Je ne retiens que le meilleur, soit la quasi totalité de ce long moment coquin.

Je suis Bi et je compte bien en profiter encore et encore.

--

Posté par Myspa à 23:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 octobre 2009

Je vous confie cet aparté -2-

afihara___If_you_leave_me_now

No, he can't read my Poker face. {Lady Gaga}

Je le sens. Je le ressens au plus profond de mon âme. Il n'est pas en mesure de lire dans mon jeu. Partager mes idées, mes ambitions secrètes seraient comme arracher Excalibur aux yeux de ce petit être, c'est à dire visiblement possible et à la hauteur de tous,

mais un seul pourra y arriver.

Ils se succèdent. Passe les uns après dans les autres sur ma route. Certains me laissent des brides de souvenirs très précis. D'autres me laissent indifférente, au point même d'en oublier leur prénom. Devrais-je en avoir honte ? Mais pourquoi vous le demander puisque votre jugement ne sera pas objectif. Si vous pensez être du côté obscure, c'est à dire celui des grands disparus, alors vous me trouverez carrément inhumaine, sans coeur.

Ta nature que tu obtures, le côté obscur de la force. {IAM}

Nous sommes irrémédiablement soumis à notre inconscient
mais aussi notre cœur.

On n'voit bien qu'avec le cœur...
Mais parce qu'à force de vivre, les peines, les joies et les désillusions s'amassent comme l'écume.

Animée par la foi d'un idéal, choisir de n'pas s'taire, chanter jusqu'à ce qu'amour s'en suive.
{Wallen}

C'est décidé, depuis plusieurs heures déjà, je vais réécrire et si il y a de la matière : je m'enregistrerai à nouveau. J'aime le côté amateur de la chose, tellement authentique. Le sens de ce dernier mot me fait frissonner ! J'étais bien partis à l'époque mais j'ai tout laissé tomber car tout s'est envolé sur Son passage. Sûrement pas la bon moment. Sûrement une connerie oui !

 

Feel this
Can you feel this ?
My heart beating out of my chest ? [Bethany Joy - BO One Tree Hill]

Cette série, et précisément ce personnage, m'a poussée à poursuivre ce que j'aime. Pour elle, c'est le chant, pour moi c'est plus l'écriture. Mais peu importe. On laisse trop facilement tomber nos passions suivant la manière dont notre entourage interagit dans notre quotidien. Chose regrettable mais pas irréversible.

I'm  back...

--

Posté par Myspa à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2009

Aparté -3-

Wild_is_the_wind

Retourne en enfer et claque bien la porte.


Tes photos me rappellent les coups que tu me portais. Tes écrits me rappellent ta voix qui m'ordonnait des horreurs. Tout ce qui te touche de près ou de loin me rappelle l'enfer que tu m'as fait vivre. Notre mémoire à long terme a cela de déconcertant, qu'on ne peut sélectionner, trier ce qu'on veut garder, de ce qu'on veut enfouir. Je reste convaincue que tu ne ressembles à personne. Que ton comportement n'était pas humain. Comment aurais-je pu te contrôler ?

Trois ans après, je suis toujours au bord du malaise quand je pense à toi de manière trop précise. Certaines douleurs sont palpables, la mienne est toujours visible malgré les années passées. Tu me hantes encore, jour après jour.

Quand on me demande naïvement ma plus grande peur, je réponds finir seule. Mais c'est bien toi ma plus grande hantise. Ta simple présence me coupe le souffle. Comme un moyen de défense. Comme si je devenais invisible. Car de toute façon tu vis dans un film. Alors tout est permis ?

Tu t'es invité dans mon système limbique (groupe de structures du cerveau jouant un rôle très important dans le comportement et en particulier, dans diverses émotions comme l'agressivité, la peur, le plaisir ainsi que la formation de la mémoire) Tu nourris ma haine, ma détresse et tu as gommé le peu d'innocence qui me restait...

Luis_Royo_04

Je m'adresse à toi qui m'a marquée au fer rouge. Ce sceau est répugnant. Représentant à la fois la honte et la haine. Je le porterai jusqu'à ma crémation. Une fin ironique. Ne dit-on pas que tu es né dans les flammes de l'enfer ? Les miennes me mèneront loin de toi, au paradis. Mon paradis.

---
Anecdote troublante :
un de mes malaises
(le dernier a eu lieu il y a quelques heures)
lors d'un concert où malgré les  10 000 personnes réunies,
... je t'ai frôlé ... La terre s'est alors scindée sous mes jambes.
Elles qui d'ailleurs ne me portaient plus.
Heureusement mes amis avaient pris le relais.
---

--

Posté par Myspa à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2009

Même joueur rejoue encore.

coupé

Boy when you touch my body...
You know you make me feel hot
We're going home after this party...
So you can show me what you got.
We start slow, got all the time you need...
No where to go, baby it's you and me
Let's go....make we....say yo....oh oh....

[Sean Paul, Nina Sky - "Connection"]

 

Boy, tu as eu ta chance. Tu ne l'as pas saisie. Tu ne m'as pas saisie. Tu aurais dû me prendre quand je te l'avais proposé, si facilement. Les cartes étaient distribuées. Elles promettaient une partie gagnante mais tu as préféré une nouvelle donne. Sache qu'il y a un temps pour jouer et un temps pour agir. Trop tard pour mettre ta gène au placard et sortir le grand jeu. Tu n'es plus à la hauteur de la mise. Pourtant tu demandes un sursis. Boy, le temps imparti est écoulé.

Tu as triché cette nuit. Sans rancune.

--

Posté par Myspa à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2009

Sur ma lancée

Sue_Anna_Joe____unBAREable

Chère princesse,

Votre royaume n'est à la porté que des meilleurs d'entre nous. Vous faites vos choix puis laisser faire vos sujets. Parfois vous provoquez, mais jamais n'agirez. Hier soir, vous avez joué ce rôle comme jamais.

Ma douce princesse s'est abreuvée à la source, sans prendre la peine d'y jeter une pièce. Elle préfère rire aux galéjades des badauds.

Puis nous sommes rentrés dans votre modeste demeure... J'ai gouté à votre intimité et votre moitié s'est contentée d'observer.

Pas de retour.

Dans l'attente de vos remerciements, veuillez recevoir Chère princesse, ma plus sincère frustration.

--

Notre comportement au lit est, pour la plupart des pratiquants, dans la parfaite continuité de notre personnalité, de nos agissements. Cette jeune femme n'offre jamais rien, réclame tout et ne remercie jamais. Elle me l'a montré cette nuit, en me laissant seule face à son désir.

Posté par Myspa à 18:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 octobre 2009

Omission semi-volontaire // Aparté -4-

Sue_Anna_Joe___untitled_self_portraiture_III

En relisant mon article du 26 septembre, je remarque une omission... semi-volontaire. J'ai en effet eu un autre coup dur. Un passage à vide, touche d'humour noire : un passage dans le vide.

L'enfer que j'ai vécu avec Grand (Corps) Malade (cf. article du 26 septembre 2009) presque concentré en une nuit.

Un nouvel an trop arrosé, on peut même dire noyé.

--
Je viens à l'instant d'effacer mon article.

Il y a des choses qu'on ne peut vraiment pas partager.
--

Quelques mots clés :

dépucelage, voyeurs, rire,
bad trip, tentative de défenestration,
voyeurs, attouchements,
honte, mal-être......................

Histoire retournée à mon insu
- réputation de salope -
le grand Classique.

--
Un frisson parcourt mon corps face à la banalisation de certains actes.
Dégoût.
Indignation.
Impuissance.
Faiblesse d'esprit.

Le fait que l'Homme distingue le bien du mal
prouve sa supériorité intellectuelle par rapport à toute autre créature ;
mais le fait qu'il puisse mal agir
prouve l'infériorité de son esprit.

[ Mark Twain - "What is Man ?" ]

Posté par Myspa à 00:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2009

Hey Mr. DJ ... Just do it !

Sue_Anna_Joe___i_wish_you_were_here_with_me

Tu fuis, mais quoi au juste ? Une semaine pour évaluer le terrain ne t'a pas suffi. Tu t'es défilé. Je ne suis pourtant que la matérialisation de ton plaisir. Tu me choisis, me désires, me goutes et m'oublies. Tout n'est que pur plaisir. Pur partage. Les deux parties en présence s'accordent. Les règles sont fixées. Aucun pièges en vu. Pourquoi fuir ? Tu préfères le jeu de la séduction ? Mais c'est là que tu es perdant car gouter au fruit de celle-ci peut t'apporter bien plus.

Je déteste perdre.

3 fois à suivre. 3 personnes complètement différentes. C'est trop.

Marre de vous qui me jetez avant même de me rendre obsolète. Situation déconcertante. C'est comme faire du shopping sans argent. On veut l'avoir. On le touche. Mais on n'obtiendra pas satisfaction. Je ne m'avoue pas vaincue pour autant.

Tu crois être le seul à jouer.
Détrompe toi Mister DJ...

--

Posté par Myspa à 00:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2009

Ce jour viendra

celsojunior___Sixth_Sense

Confies moi tes peurs. Exorcises ta peine. Je veux être ta dope : ton amphétamine. L'amphétamine est utilisée comme coupe-faim, comme stimulant du système nerveux central...  Mes yeux nous voient ainsi : tu es l'ombre et je suis la lumière. Celle qui peut succinctement te faire fuir comme renaître... Tu m'as dit avoir besoin de temps et je t'ai conforté dans ce choix.

Le temps commence à manquer tu te questionnes.


La vérité dépend de celui qui écoute.
Et peut importe ce qu'on dit le temps révèle tout.
Le temps fait du bien à l'amour. {Oxmo Puccino}


Franchissement si bouleversant. Nous pourrons le substituer à mon attente, ou choisir de nourrir cette dernière en attendant le prochain Moment avec La prochaine personne.

Décision déstabilisante car rien ne sera plus pareil aux yeux des autres... Alors que nous, nous pourrions construire un avenir sans la solitude pour colocataire.

Situation déroutante. Futur proche instable.

Peu importe. Je n'ai pas peur. J'aime ma vie telle qu'elle est. Tu aimes la tienne comme elle est. Mais un jour nos masques tomberont ... Sans filet nous nous donnerons corps et âme dans une histoire qui en vaudra la peine. Si c'est ensemble ou pas, je nous souhaite tellement de bonheur que mes yeux en pleurent.

Baby si tu savais comme tu m'fais du bien
Quand on a quelques minutes volées au quotidien.

Ton bonheur est le mien. {Shy'm}


Le dernier moment passé avec toi, fût si intense. Je ne veux pas non plus perdre tous ça. Moi aussi j'ai peur. J'avance à reculons vers cette décision. Continuons comme ça.

--

Posté par Myspa à 00:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]