angel_sanctuary_3

On n'oublie jamais son 1er Amour...

---------------------------------------------------------------------------------------------------
Extrait de mon
article du 6 août 2009 sur mon ancien blog :

Nous sommes restés ensemble 3 ans. De nombreuses ruptures et tout autant d'aventures. (Trop de) Tromperies de ma part. L'éducation de mes parents étant vraiment stricte, je faisais tout pour dépasser les limites, montrer que j'étais "grande". Et flirter était un hobby quotidien. Malheureusement.

Je le regrette amèrement car lui je l'Aimais, mais je ne savais pas encore la valeur de ce sentiment.

Nous gardons contact mais sa femme a des envies de meurtre contre moi. Les hormones (elle accouche en septembre) n'arrangent rien. Alors il m'appelle en cachette (au secours !). Je tiens beaucoup à ce lien fragile qui subsiste. Nous avons passé les moments clés de notre vie 15-18 ans ensemble. Je lui dois beaucoup, et lui aussi malgré tout.

A l'époque, on s'était inventé un symbole mêlant nos initiales. Nous devions nous le tatouer. Je pense vraiment le faire un jour. Il sera discret. Il sera gravé aussi nettement que dans mon cœur.

Mon alter-ego...
[ une pensée à la superbe chanson de Jean-Louis Aubert ]

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

... surtout quand il vient de vous faire une déclaration de + de 20 minutes.

On dit aussi qu'au moment où notre célibat cesse, un ex pointe le bout de son nez. Là j'ai été servie. Mon 1er Homme m'a recontactée. Il tremblait. Il m'a répété + de 50 fois qu'il m'Aimait.

Il vient d'avoir une fille... et m'annonçait son mariage pour le mois d'août. Mais que peu importe ce qu'il lui arrivera, je serai toujours la femme de sa vie.

Je lui ai dit que j'avais enfoui tout ce que je ressentais. Je lui ai dit qu'il n'avait pas le droit, que nous n'avions pas le droit. Par respect pour ceux qui nous entoure, nos familles. Trop de choses se sont passées. On s'est fait tellement de mal, et pourtant.

Quand on aime vraiment, c'est pour la vie...?...

J'ai écrit (maladroitement) à Mahogany en réponse à son dernier article que mon cœur n'avait pas de saison...
En effet, pas de saison, car on ne compte pas les jours dans l'éternité. Mon Alter Ego sera à jamais encré dans mon âme. Peu importe ce que je vivrai. Une pensée lui sera toujours destinée. Il est le seul qui me comprenne. Le seul qui m'aime et m'aimera autant...?...

Ma dernière Mamie (en vie) a toujours connu et vécu avec le Seul Homme de sa vie. (R.I.P.)
Sa fille, ma Maman est toujours sous l'aile de mon Papa.
Vous serez à jamais mes modèles.

L'éternité a cela de bon, qu'on peut tout y construire.
L'Amour, l'Espoir...
A jamais loin de toi.
Pour eux.
Pour nous.
Pour ta femme et ta fille.
Nous n'avons pas le droit. Plus le droit.

L'Amour est si complexe. Si avide de toucher, de paroles... Le Temps n'a aucun effet sur lui. Seule la mémoire peut changer le cours des choses. Certes nous devrons tôt ou tard, couper les ponts. Mais comment couper le fil invisible qu'il nous lie. Tous ces endroits. Toutes ces paroles.

Coupez les ponts :

J'ai besoin de ça !
Tu as besoin de ça.

Nietzsche a parlé d’un éternel retour pour expliquer l'Eternité. C'est ça à mes yeux, un éternel retour vers le passé, qui m'empêche d'avancer correctement...

Je veux Aimer à nouveau.
Aimer comme jamais.

L'intensité de mon article précédent est l'illustration parfaite de l'histoire que je commence tout juste avec mon Homme actuel (sujet principal de ce fameux article). Ne sois pas blessé par tout ce que je viens d'écrire. Sache que mon cœur est fatigué de tout ça.

Donne moi un nouveau souffle

 

ou fuis comme tous les autres...

--