Ecrit durant l'été 2008

Le poids de mon être est trop lourd.
Ma non-gérance à l'acceptation d'autrui m'autodétruis.
Viens emplir d'amour mon âme.
Alléger mon mal être pour évaporer les êtres du mal.

Peser 21 grammes me fait planer de nouveau.

011

Retour au présent (lundi 30 novembre 2009) :

Cette nuit...

Cette nuit sur la route du retour,
le diable a caressé mes épaules,
le bout de ses doigts a longé mon bras,
et il a agrippé mes poignets.

Un frisson est passé dans chacune de mes veines.
La sensation était comparable à des ongles sur un tableau noir.

Noir.

Quelques coups de volants.

Un de +
et je n'étais plus.