04 décembre 2009

C'était toi

it_s_a_bad_night_to_be_alone

J'aurais aimé que l'innocence s'attarde plus longtemps sur mon cas.

Passée la 2ème année, je commençais à te délaisser. J'ai croisé le regard des autres hommes. Enfouissant mes sentiments dans mes bronches valétudinaires, ne sachant encore pas où se situait mon cœur. Je me glissais dans chaque faille, même infime. Usant de stratagèmes pour fuir, ne comprenant pas ce qu'était cette sensation si pure. Le respect que tu me transmettais dans ton regard, toutes ses intentions sincères, ce naturel que tu ne dévoilais qu'à mes côtés.

J'aurais dû comprendre.

J'aurais aimé savoir que c'était toi.


Ils ne savaient pas que c'étaient impossible,
alors ils l'ont fait.


[ Marx Twain (1835-1910) écrivain, essayiste, humoriste américain
]


Le présent est si vide sans toi
et tu m'as dit manquer de l'essentiel...

--

Posté par Myspa à 22:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


05 décembre 2009

Extrait Cosmopolitan n°433 p98

color_girl_photo_sun_wow_f9d49eb3ced61fe8893acdfd854ff48a_h_large

Le regard d'un garçon entraperçu, brûlant, rapide,
minuscule instant de connivence,
beauté de l'éphémère...

Alors se sourire sans arrière-pensée,
juste pour le bonheur gratuit d'être deux sur la même planète,
dans le même rue,
à se plaire le temps d'une étincelle.

Posté par Myspa à 11:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 décembre 2009

I am what I am

A_Room_of_Ones_Own

 

Merci de m'aimer.
Merci de m'adorer.
Merci de me parler.
Merci de me faire rire.
Merci de me regarder.
Merci de me protéger.
Merci de me respecter.
Merci de me considérer.
Merci de tout me partager.
Merci de me faire confiance.

Merci d'exister,
car sans vous,
je ne serai pas.

Posté par Myspa à 22:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 décembre 2009

La quête

meaningless_gibbering

Soit on cherche l'admiration de quelqu'un, soit on le fuit.

On cherche l'admiration dans les yeux des autres.
Parfois même d'une seule personne.
Quelqu'un de très proche, comme son père
ou parfois juste un ami.

Quand le retour est voilé, il ne faut pas baisser les bras,
il faut se battre encore et encore.

Je suis fille unique.

J'avais 4 personnes à convaincre de mon utilité sur cette Terre.

D'un côté, mes grands-parents maternel, car (aussi) unique petite fille.
Mais il est décédé avant même que je comprenne qu'un monde existait autour de moi (p'tite conne adolescente).
Elle, ...
Ne se préoccupe que du monde autour.
N'a jamais pu m'appeler par mon prénom du 1er coup.
Ne m'a jamais serrée dans ses bras.
N'a su que m'ouvrir son porte-monnaie.

Puis à côté (moins de 300 mètres..) mes parents.
Je suis leurs reflets.
Éternelle insatisfaite, allergique au sport, victime des critiques,
fonceuse, enthousiaste, curieuse de tout.
Face à eux, j'ai joué toutes les cartes,
élèves modèles, dernière de la classe,
anti Mal, créatrice d'embrouilles,
sportive qualifiée, dispensée
vierge, trainée.

Mais à l'heure actuelle, je pense, non je sais, que j'ai réussi.
Malgré quelques phrases glissées par mon père,
il sait que je sais.

Signer ce contrat pour faire couler leurs larmes
et faire briller leurs yeux ? Je n'attends que ça.

Maman,
J'ai tes mots pudiques
Papa,
J'ai tes gestes faciles

Mes larmes coulent.
Elles sont mes mots.
Ma bouche est muette.
Mon cœur un langage.

*******

Plus tard, ce sera au tour de mon homme puis au tour de mes enfants.

Dans ce but, je poursuis la quête...

 

 

 

----------------------------------------------------

quête, nom féminin.
Sens 1 : Collecte. Synonyme : récolte
Sens 2 : Recherche [Littéraire]. Ex : La quête de la vérité. Synonyme : recherche

Posté par Myspa à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2009

Aparté // Mon alter ego hante mon répondeur

Imprim_Ecran_007

 

VOUS AVEZ 17 MESSAGES ARCHIVES JE T'AIME JE T'AIMERAI TOUTE MA VIE JE T'AIMERAI TOUT LE TEMPS C'EST TOI QUI HANTE MES PENSÉES JE NE SAIS PAS COMMENT JE FERAI JE VEUX ÊTRE AVEC TOI RESTER AVEC TOI PROFITE BIEN DE TA VIE JE T'AIME JE NE CESSERAI DE T'AIMER BISOUS JE T'AIME BISOUS JE T'AIME J'AI TROP ENVIE DE TE PARLER BISOUS JE T'AIME J'AI TROP BESOIN DE TE PARLER BISOUS JE T'AIME TOUJOURS TU ME MANQUES J'AI ENCORE RÊVÉ DE TOI JE T'AIME JE NE PEUX PAS ME PASSER DE TOI TU ME MANQUES JE TE KIFFE JE TE KIFFERAI TOUTE MA VIE TU NE SAIS MÊME PAS COMMENT TU ES LA FEMME DE MA VIE LES GENS POURRONT DIRE CE QU'ILS VEULENT TU RESTERAS TOUJOURS LA FEMME DE MA VIE DEPUIS LE DÉBUT QU'ON EST ENSEMBLE TU RESTERAS LA FEMME DE MA VIE JE POURRAI RIEN FAIRE CONTRE ÇA MÊME SI JE MEURS JE TE JURE MON CŒUR TU SERAS TOUJOURS LA FEMME DE MA VIE QUOI QU'IL SE PASSE TU SERAS TOUJOURS LA FEMME DE MA VIE JE RÊVE DE TOI TOUT LE TEMPS JE PENSE A TOI JE PENSE TOUJOURS A TOI J'AI ENCORE RÊVÉ DE TOI CETTE NUIT BISOUS

Posté par Myspa à 23:24 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


18 décembre 2009

Les fous parmis les fous

WODKAPUDDING

Le garde-fou que représente tes bras,
me rappelle à quel point nous sommes dingues
de ne pas profiter plus souvent de cet asile.

 

Mais si seulement tu voulais bien m'empêcher de tomber
un peu plus chaque nuit.
Toutes les nuits.

--

Posté par Myspa à 19:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 décembre 2009

Poupée de cire

allybubblegum___so_please_don_t_wake_me_up

Il vient d'allumer le briquet. Les flammes ont embrasé mon cœur. La poupée de cire n'est plus. Le mal d'amour est remonté dans ma gorge direction le sol. Non ce n'est plus une simple maladie que j'ai, c'est un état d'esprit. Les frissons, présents depuis 2 jours dans mon petit être, se sont répercutés dans chacun de mes membres. La seule chance que j'ai eu sur l'instant, c'était d'être assise.

Poupée de cire devient poupée de songes.

Quoi que ce soit, c'était mieux avant.

Posté par Myspa à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2009

Espérance insatiable

Conscious_Freedom

Il y a cet homme cherchant son futur
Ce jeune au passé chargé
Ce vieux jeune seul dans la foule
Il y a cet inconnu si séduisant

Moi rêveuse de pacotilles
Les paillettes plein le cœur
L'âme usée par l'Homme
Pure malgré mes déboires

Vos mots m'atteignent
Je ne peux y rester impassible

Pourquoi lui cherche l'inaccessible
Pourquoi lui prend tout
Pourquoi lui me ment
Pourquoi lui me fait patienter

Mon aura en guise d'appât
Mes mots comme simple bouclier
Mon corps pour arme blanche
Mon imagination, ma blessure

Posté par Myspa à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2010

Give me the red light

wasted_truth

Tu pourrais aisément symboliser le pizzicato de mon passé proche.
Nul besoin d'archet, tes mains me disaient tout.
Tu savais conduire chaque note là où tu le souhaitais.
Sous tes gestes, mes cordes tendaient leur magnétisme à leur paroxysme.
Sans parler de ces regards que tu me jetais,
hésitant entre l'envie de me faire jouer éternellement
et le besoin d'assouvir tes désirs.

Tu as beaucoup jouer, et voilà une corde en moins,
celle qui tenait indéfiniment mon regard vers toi...

A consommer avant le 03/01/2010 - 03h03.
Date de péremption de LaLuxure.

Posté par Myspa à 00:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 janvier 2010

Ad vitam aeternam

sexualistic

"On n'peut pas mettre 10 ans sur table."
Mais les cartes d'une de mes histoires si.

12/09/2009 - Mattez mon métisse

19/09/2009 - False birthday sex

22/10/2009 - Ce jour viendra

06/11/2009 - Insomnie

18/12/2009 - Les fous parmi les fous

22/12/2009 - Poupée de cire

05/01/2010 - Give me the red light

Comme une pierre que l'on jette 

Dans l'eau vive d'un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l'eau

Comme un manège de lune
Avec ses chevaux d'étoiles

Comme un anneau de Saturne
Un ballon de carnaval

Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde
D'un tournesol dans sa fleur

Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

Comme un écheveau de laine
Entre les mains d'un enfant
Ou les mots d'une rengaine
Pris dans les harpes du vent

Comme un tourbillon de neige
Comme un vol de goélands
Sur des forêts de Norvège
Sur des moutons d'océan

Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde
D'un tournesol dans sa fleur

Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

Ce jour-là près de la source
Dieu sait ce que tu m'as dit
Mais l'été finit sa course
L'oiseau tomba de son nid

Et voila que sur le sable
Nos pas s'effacent déjà
Et je suis seul à la table
Qui résonne sous mes doigts

Comme un tambourin qui pleure
Sous les gouttes de la pluie

Comme les chansons qui meurent
Aussitôt qu'on les oublie

Et les feuilles de l'automne
Rencontre des ciels moins bleus
Et ton absence leur donne
La couleur de tes cheveux

Une pierre que l'on jette
Dans l'eau vive d'un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l'eau

Au vent des quatre saisons
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

Posté par Myspa à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]